Longtemps j’ai été imperméable à la cuisine de »famille ».Les plats en sauce, riches ou mijotés me rappelaient trop les dimanches d’hiver de mon enfance.

Je suis comme le bon vin, je me bonifie en vieillissant et je reviens quelquefois sur mes avis.

Des fois ce sont des détours surprenants qui me donnent envie de cuisiner. Pour cette recette, ce fut simplement le fait de retrouver parmi les cartons, une cocotte en fonte, achetée il y a quelques années pour un canard aux olives et jamais ressortie depuis.

Et c’est comme çà que je me suis lancée dans le bœuf bourguignon (comme quoi on est peu de chose !)

Pour 6 personnes :

-1 kg

de bœuf, paleron ou gîte

-1 bouteille de vin rouge (ici du bourgogne passe tout grain)PICT0007

-1 oignon

-4 carottes

-40 g

de beurre

-2 c à s d’huile

-2 c à s de farine

-1 c à c de sel

-15 grains de poivre

-du thym

-du laurier

-4 clous de girofle

-200g de champignons de paris

-1 barquette de lardons

La vieille préparer la marinade avec la bouteille de vin, l’oignon piqué avec les clous de girofle, une carotte en rondelles, le thym, le laurier, les grains de poivre. Mettre la viande coupée en gros cubes à mariner 24h au réfrigérateur, filmée. Je l’ai remué deux ou trois fois pour bien imprégner la viande.

Le lendemain, faire dorer la viande dans une cocotte avec l’huile et le beurre. Elle est dorée quand elle ne colle plus à la cocotte quand on la retourne.

Une fois bien colorée, la retirer et mettre l’oignon à dorer, ajouter les lardons, les carottes, remettre la viande et saupoudrer de la farine. Ajouter la marinade filtrée et un demi verre d’eau (J’ai remis dans la cocotte, la carotte et le laurier de la marinade).Saler et poivrer.

Porter à ébullition puis mettre la cocotte avec le couvercle au four à 180° pendant 2h (un peu moins si vous devez réchauffer !).

Faire sauter les champignons dans une poêle avec du beurre et du persil ;PICT0009 les ajouter 30 min avant la fin de la cuisson.

Rectifier l’assaisonnement si besoin.

Servir, très chaud, pour moi avec des pâtes.